Ich bin ein Hipster

by Fred Fresh

/
1.
2.
3.
01:55
4.

credits

released January 6, 2015

Contact : fred (at) fredfresh (point) com
Site Web: fredfresh.com

Rejoins-moi sur Facebook !
on.fb.me/14cdlLE

Toutes les chansons enregistrées, mixées et masterisées par le très talentueux Chris au studio Chez Nous à Longueuil, QC.

tags

license

all rights reserved

about

Fred Fresh Montreal, Québec

Fred Fresh, ce n'est pas de la chanson française mais c'est chanté en français. Quand c'est frais, c'est Fred Fresh !

Contact:
fred ((at)) fredfresh ((dot)) com

contact / help

Contact Fred Fresh

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Ich bin ein Hipster
Donne-moi une table tournante que j’en fasse un objet d’art
Un tatouage en forme d’ancre que ça fit avec ma guitare
Donne-moi un vélo sans frein et une moustache sans amour
Un appart' à Berlin avec un mur en brique autour

Donne-moi un filtre de jouvence que mes photos ne fassent pas clichés
Que les burgers que j’immortalise passent à la postérité
Donne-moi un artiste encore inconnu, mais je le connaissais avant toi
Et mes photos je les prends seul avec mon t-shirt Nirvana

Le hispter c’est les autres
Le hipster c’est moi
Et la mode, c’est de ma faute si elle est morte
Sous ma chemise à carreaux

Un pantalon trop serré avec des lunettes sans verre
Des montures trop colorées que j’ai payées bien trop cher
Mon café je le prends sans sucre, sans caféine, sans lait, sans rien
Et ma viande je la prends végé, mon téléphone est plus beau que le tien

Le hispter c’est les autres
Le hipster c’est moi
Et la mode, c’est de ma faute si elle est morte
Sous ma chemise à carreaux

J’aurai voulu être un artiste mais finalement j’ai fait chanteur
Je vous serre ma vie sur un plateau, je mets du tofu dans mon burger
Je faisais des vidéos de mon chat avant que ce soit populaire
Il jouait avec mon Pola, je jouais avec sa litière

J’ai déjà pris des photos de mes pieds sur la plage
Seul sur le sable, les yeux dans l’eau, avec un proverbe en tatouage
On est des millions comme moi, c’est ce qui fait qu’on est unique
Les tendances je ne les suis pas et je mets ma vie en musique

Le hispter c’est les autres
Le hipster c’est moi
Et la mode, c’est de ma faute si elle est morte
Sous ma chemise à carreaux
Track Name: Le mariage gay c'est pour les homosexuels
Pourquoi t’aimes pas les hommes, pourquoi t’aimes pas les femmes
Et pourquoi t’aimes les trucs de fillette alors que t’es un mec
Et pourquoi toutes les lesbiennes ressemblent-elles à des camionneurs
Et pourquoi celles qui restent ont la coupe de Justin Bieber?

Pourquoi veux-tu te marier alors que c’est contre nature?
Deux hommes ou deux femmes ça peut finir que dans le mur
Deux hommes qui se tiennent la main c’est la planète qui s’effondre
Deux femmes qui s’embrassent c’est la société qui creuse sa tombe

Je te vois défiler sur ton char pour clamer ta fierté
Mais moi ce que je vois c’est juste un déballage d’obscénité
Un cowboy, un policier, tous les clichés qui vont avec
Faudra que tu m’expliques car aucun de mes ex n’est un mec

Alors tu vois? C’est pourtant simple
Je t’accepte comme tu es si t’es comme moi
Change qui tu es, moi je reste pareil
Et nous vivrons ensemble

Passe-moi la bague au doigt et puis dis-moi que tu m’aimes
Dis-moi qu’on fera notre vie à deux, que nos destins seront les mêmes
Dis-moi qu’on tiendra ensemble même dans la pire des tempêtes
Passez ma vie à tes côtés tu sais au fond c’est tout ce que je souhaite

Je ne comprends pas pourquoi des gens s’opposent à notre union
Alors qu’au fond quoi de plus beau que l’amour et la passion
Quoi de plus merveilleux que deux personnes qui se disent oui
Et qui unissent leurs destins pour une journée ou pour la vie

Mais bon faut croire que c’est pas si simple
J’ai peur d’être moche à tes yeux, pas du regard des gens heureux
Je compte sur toi, je compte sur nous
Peut-être qu’on est des fous

Si un jour on se sépare ça ne voudra pas dire qu’on avait tort
Car personne n’a raison et de toute façon le monde
Ne sera pas plus beau en pointant les gens du doigt
Le monde ne sera pas meilleur ni pour tes enfants ni pour toi

Tu sais je préfère être gay qu’être triste
Et mon drapeau arc-en-ciel a sa place dans ta fleur de lys
Prends-moi par la main, tu verras ce sera mieux comme ça
Je te parle d’un bonheur que les septiques ne connaissent pas

Peut-être que je rêve, peut-être que je me voile la face
C’est peut-être moi le con dans l’histoire à ne pas rester à ma place
On oublie tout, l’histoire est belle
On s’unira dans la haine quand on détestera les mêmes
Je fais ma vie, tu fais la tienne
Et aimons-nous gaiement
Track Name: Ken & Greg
Ken en avait marre des filles
Même leurs seins ne l’excitaient plus
Ils disaient qu’elles ne savaient pas danser
Sa dernière blonde, son ex
Lui a refilé des petits insectes
Alors il est parti de chez elle
En lui disant c’est pas gentil

Ken marchait sur Mont-Royal
Quand il rencontra Greg
Qui lui dit vient donc chez moi il fait chaud
On va bien s’amuser
Si tu veux bien te déshabiller
Je vais aller là où le soleil ne brille pas
Où il ne brille pas

À genoux bien docile
Tout paraissait si facile
Ken dit qu’est-ce que j’aime ça
Maintenant possède-moi
Lentement par derrière
Greg lui mit la misère
Car Greg savait quoi faire
Oh oui Greg savait quoi faire

Il volait parmi les étoiles
Quand Ken s’accrochait au drap
Là où la douleur devient plaisir
Au bord de la rupture
C’était comme dans un film d’amour
Un film d’amour qui se passe à la montagne
Oui à la montagne
Track Name: (toujours pas con) cerné
Toujours pas concerné par ces mêmes envies, par ces mêmes mensonges, par cette même vision de la vie, de la mort, de l’amour et de la haine
Consommer ou mourir, c’est du pareil au même
Voir l’avenir en bleu par le prisme des écrans, par le désir des géants qui rêvent d’inhumanité qui veulent enlever au monde les saveurs et les différences tous ces choses qui sont autant de chances

Toujours pas ébloui par une utopie mensongère où on se doit d’être heureux d’être payé une misère, enfoncé dans l’échec d’un système assassin où on est tous coupable mais on assume rien
Le citoyen veut l’égalité, le consommateur acheter, et c’est le bordel vu que les 2 doivent exister
Chacun de nous représente le déclin de la vie mais je te fais 50% et c’est bon, t’oublies

L’aventure sans risque est offerte en magasin pour pas cher, monsieur je vous fais la voiture sans les freins, on achète des choses avec de l’argent qu’on a pas pour impressionner des gens qui s’en foutent et qu’on aiment pas
Comme un putain de serpent qui se mord la queue achète ce qui vient de sortir, car c’est toujours mieux
Le syndrome de l’ile de Pâques à l’échelle de la planète, un vaisseau en perdition pour une fin sans fête

Comme perdu dans l’espace on a plus le temps de rigoler
Faut détruire notre maison si on veut exister, faut détruire les espèces, inonder les océans, bruler les feux et les passions c’est le plan
Y’a plus vraiment de raison de s’inquiéter sur le futur, on sait ce qui va se passer, on va se prendre un mur
Comme un avion qui tombe, c’est le silence avant la fin, posé dans ton canapé tu ne sentiras rien

Tu sentiras la vie te filer entre les doigts, à deux doigts de mourir tu toucheras le divin
Prenons tous la même route, soyons invincible, un café dans la main et dans le dos, une cible
Jour après jour on s’éloigne de la nature, on construit un monde parfait donc un monde de torture
On a choisi nos chaines, on les achète même, on supplie les puissants de nous humilier même

L’attention est détournée vers des gens sans saveur, allô ma chérie faut inverser la valeur
Ton quart d’heure de gloire comme c’était prévu ne durera qu’un instant avant qu’on ne te voit plus
Comme des dents de requins, y’aura toujours une plus belle, une plus jeune, une plus folle, une plus drôle, une plus mieux,
Je sais bien, c’est cruel mais bon c’est comme ça, faut accepter sur l’échiquier d’être juste un pantin

Éblouis par des soleils qui ne brillent pas quand je pointe les étoiles, regarde mon doigt
Sors la tête de l’écran j’essaie de te parler j’essaie de faire un truc bizarre qui s’appelle communiquer
On se prend les pieds dans le tapis aux frontières du réel mais ma douleur mon pote n’a rien de virtuel
Le château de carte va s’écrouler, pour que ça reste pareil, buvez, abandonnez

On nous fait des promesses parce qu’on le vaut bien, on avale des mensonges entre deux tranches de pain, on est tous drogués à l'information, la censure, c’est la forme pas le fond
C’est l’abondance qui nous tue qui fait qu’on part en guerre qui fait qu’on creuse toujours plus profond dans la terre
On a tapé la glace, ce navire va couler, mais ce voyage, Léo, je ne pourrai l’oublier

L’histoire se répète, mais on n’apprend rien, 2 tours de retard, l’ignorance dans les mains
On déserte les églises pour les cafés, les pèlerins d’aujourd’hui font la queue pour acheter
Des produits dont l’obsolescence est gravée dans la roche on te prendra tout ce que t’as jusqu’au fond de tes poches
Le consommateur paye, l’actionnaire jouit tu penses acheter le jour, mais tu obtiens la nuit

Tu obtiens ce que tu sèmes, comme on sème la misère je te laisse faire le calcul et aussi ta prière
Je te laisse libre comme le vent pris dans une éolienne, époque différente, toujours le même thème
Je te laisse libre de choisir, de vivre et de mourir d’observer passivement tout le vivant périr
On plane dans nos rêves et dans nos illusions, impuissants, y’a plus de pilote dans l’avion